Portrait

Avec du grès ou de la porcelaine, j’aime créer des objets qui accompagnent notre quotidien : luminaires, tasses, bols, vases…

Tour à tour, je coule, j’estampe, je tourne, j’engobe, je cuis, je recycle dans un constant dialogue avec la terre. A son contact la notion de temps change. Je suis à l’écoute de la matière, elle a son propre tempo. Doucement, les objets apparaissent, toujours uniques même si en série. La matière est douce à travailler. Une fois cuite, je la polis encore pour qu’elle soit plus douce au toucher. Le petit défaut peut créer la qualité, la couleur de l’émail vient contraster avec celle de la terre, la finesse apporte la translucidité, des jeux de lumière et une certaine fragilité.

Penser un objet, cela passe d’abord par  le dessiner, puis il faut chercher, essayer, tester, échouer,  recommencer autrement, en améliorant, la forme, la dimension,  le geste, patienter, rater à nouveau mais recommencer encore jusqu’à être satisfait.

Et puis attendre  la sortie de four  comme un matin de noël, vient enfin le moment de tenir entre nos mains ces objets que l’on affectionne, ayant leur harmonie, une présence singulière, comme un supplément d’âme…

Mon parcours :

Après des études aux Beaux-Arts de Nîmes et à l’école Camondo, j’ai travaillé plusieurs années dans diverses agences parisiennes en tant qu’architecte d’intérieur. J’ai pratiqué le tournage en parallèle de mon travail et j’ai  suivi une formation de céramiste créateur au CNIFOP en Bourgogne.  Là, j’ai pu apprendre différentes techniques, dont la création de moules en plâtre, le coulage de porcelaine, l’estampage…